Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Aloha Immobilier, Agence immobilière ANGOULEME 16000

Nos rues ont une histoire : la rue Saint-Roch à Angoulême (16000)

Publiée le 09/12/2015

 

En souvenir d’un hôpital pour lépreux

La rue Saint-Roch (à ne pas confondre avec la rue du Bon Saint-Roch aux abords de la chapelle éponyme) prend son origine à la place Gérard Pérot pour se terminer un kilomètre plus loin à la place Victor Hugo au nord de la cité charentaise. La rue tient son nom d’un hôpital fondé au début du XVIIe siècle à destination des lépreux, et détruit au XIXe siècle. Aujourd’hui, seule la chapelle témoigne de son existence. Le faubourg Saint-Roch, qu’on appelait naguère le Vieux Saint Roch, n’abritait alors que quelques hameaux (Montlogis, La Croix, Les Pierrières), et servit longtemps de carrière pour ne s’urbaniser qu’au XIXe siècle.

 L’imitation de saint François d’Assise

Saint Roch, devenu orphelin à vingt ans, était un pèlerin qui, au XIVe siècle, prit le chemin de Rome et distribua sa fortune (il était fils d’un gouverneur de Montpellier) aux pauvres de rencontre, imitant en cela saint François d’Assise. Alors qu’il soignait des pestiférés, il contracta la maladie qui le défigura. Il se retira dans un écart avec son chien qui, selon la légende, lui rapportait chaque jour du pain (d’où l’expression : Inséparable comme saint Roch et son chien). Quand il revint finalement de son long périple, les Montpelliérains ne le reconnurent pas et le suspectèrent d’être un espion. Il fut jeté en prison où il mourut après cinq ans de détention.

Le saviez-vous ?

Historiquement, la rue Saint-Roch appartient aux faubourgs Saint Roch et La Bussatte (qui tient son nom du latin buxetum, le buis), dans le quartier de l’Éperon qui a pour origine un hameau jadis implanté au bas des remparts, des murailles soutenues par des empierrements en forme d’éperon. D’ailleurs, la place Gérard Pérot se dénommait autrefois place de l’Éperon.

Ouverture vers la vieille ville d’Angoulême mais aussi sas populaire en direction des faubourgs, Saint-Roch se développa avec l’arrivée du chemin de fer mais fut dévastée par les bombardements de 1944.

 

Les chiffres de l’immobilier* -  Quartier de la rue Saint-Roch à Angoulême (16000)

Logements sociaux : 1 %

Propriétaires : 43 %

Logements vacants : 19 %

Logements inférieurs à 40 m² : 18 %

Age moyen de la population : 40 ans

Enfants/adolescents : 18 %

Retraités : 19 %

Cadres : 57 %

 

 Source : kelquartier.com

Notre actualité